L’Apprenti

Une pièce de

Daniel Keene

Création

2016

Traduction

Séverine Magois

Éditions

Théâtrales Jeunesse

Dates

À venir

Passées

Extrait

Le lire
bande annonce
La regarder

Distribution

Texte : Daniel Keene
Traduction : Séverine Magois
Mise en scène : Laurent Crovella
Scénographe : Gérard Puel
Construction : Olivier Benoît, Bettinger Métallerie
Apprenti constructeur : Jordan Zehringer
Création son : Grégoire Harrer
Création Lumière : Thierry Gonthier
Régie Générale & Son : Christophe Lefebvre
Régie Lumière : Guillaume Fender
Costumes : Blandine Gustin
Graphisme : Léo Puel
Jeu : Xavier Boulanger et Gaspard Liberelle
Photos : © André Muller & Raoul Gilbert
Administration et production : Bruno Pelagatti
Diffusion : Leonora Lotti

 

Production

Production : Les Méridiens
Co-production : La Comédie de l’Est, Centre Dramatique National d’Alsace – Colmar
La compagnie Les Méridiens est conventionnée
par le Ministère de la Culture et de la Communi-
cation – DRAC Grand Est, Région Grand Est
et Ville de Strasbourg.
Avec le soutien du Conseil Départemental
du Bas-Rhin, de la SPEDIDAM.
La Cie Les Méridiens est associée à la Comédie
de l’Est, CDN d’Alsace. Le spectacle a été proposé
dans le cadre du projet « Avignon 2017 : enfants
à l’honneur »

La pièce

Julien, un jeune garçon, trouve que son père est trop absent.

 

Il se cherche alors un père de substitution, quelqu’un qui pourrait l’accompagner et qui l’aimerait pour ce qu’il est.

 

Depuis la fenêtre de son appartement il observe et étudie les habitudes des clients du café d’en face et choisit Pascal, l’amateur de mots croisés. Cet adulte inachevé et maladroit sera-t-il le bon ?

 

La pièce, qui se déroule sur une année, au gré des saisons, de rendez-vous en rendez-vous, nous livre les instantanés de la relation qui se tisse entre Pascal et Julien.

 

Treize scènes qui se présentent comme autant de photographies témoins d’une relation qui évolue pour repousser la frontière qui sépare le possible de l’impossible.

 

Daniel Keene, avec cette pièce, apporte un éclairage nouveau, une délicate variation, sur la relation qui unit les père et les fils.

JULIEN

Pour moi, chacun devrait avoir la possibilité de choisir son père.

 

PASCAL

Ce n’est pas une chose qu’on peut choisir.

 

JULIEN

Ça devrait.

 

PASCAL

Peut-être bien. Mais ça ne l’est pas.

 

JULIEN

Je veux un autre père, quelqu’un avec qui j’aurais quelque chose en commun. Quelqu’un comme toi.

 

PASCAL

Qu’est-ce qu’on a en commun ?

 

JULIEN

On est tous les deux agaçants.

 

PASCAL

Je ne suis pas agaçant.

 

JULIEN

Si si.

 

PASCAL

Écoute, je ne discuterai pas avec toi.

 

JULIEN

C’est pourtant ce que tu fais.