Gens du pays

Une pièce de

Marc-Antoine Cyr

Création

Janvier 2021

Editions

Quartett

Dates

À venir

Passées

Extrait

Le lire
Bande-annonce
La regarder

Distribution
Texte : Marc-Antoine Cyr
Éditions : Quartett
Mise en scène : Laurent Crovella
Assistante à la mise en scène : Pascale Lequesne
Scénographie : Olivier Benoît & Laurent Crovella
Construction : Olivier Benoît
Création Sonore : Pascal Doumange
Création & régie lumière : Fred Goetz
Régie générale & régie son : Christophe Lefebvre
Régie Vidéo : Valérie Bacjsa
Costumes : Pauline Kieffer
Graphismes : Romain Salvati

Jeu : Mathias Bentahar, Blanche Giraud-Beauregardt, Fabien Joubert
Avec les voix de : Sandra Denis, Beatriz Gutierrez, Valentine Von Horde, Gaël Chaillat, Milan Morotti, Bruno Moury

Administration/Production : Bruno Pelagatti
Diffusion : Leonora Lotti

 

Production Les Méridiens

 

Co-production & résidences de création Espace Rohan – Relais Culturel de Saverne, Le Nouveau-Relax Scène-Conventionnée de Chaumont, Espace 110 – Centre Culturel d’Illzach, Musée Würth – Erstein ; 
Résidences de création TAPS, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg

 

La Compagnie Les Méridiens est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Grand Est, la Région Grand Est, la ville de Strasbourg et le soutien du Conseil Départemental du Bas-Rhin.

 

Soutiens SPEDIDAM, Conseil Départemental du Bas-Rhin, 

La pièce

Nous sommes aujourd’hui, en France.

 

Un jeune garçon, Martin Martin, a été arrêté par la police pour s’être aventuré aux frontières de la ville. Il n’a pas de papiers sur lui, aucun moyen de prouver son identité. Alors on le retient au poste pour la nuit.

La policière qui l’interroge, met en doute ses propos: comment peut-il s’appeler Martin Martin alors que son apparence semble trahir une autre identité?

À son collège, son professeur de français propose un nouveau projet pour la classe. «Un grand projet» qui veut mettre à l’honneur la diversité. Il questionne les élèves sur leurs racines, leurs pays d’origine, celui de leurs familles.

 

Martin Martin, pris entre deux feux, entre deux injonctions à se nommer se trouve harcelé par des questions qui n’appellent qu’une seule et simple réponse que les adultes semblent incapables d’entendre:

«Je m’appelle Martin Martin, je viens d’ici, je vis ici, je suis ici. Je suis français.»

Oumi

Si on te demande dis Français. Peu importe. Français. Sinon ils vont jamais te croire. Sinon ils vont jamais t’aimer.